Retour                                     

Lutte contre les inondations: Nouveauté 2011!

Réalisation d'un barrage anti-inondation le long d'un quai.

(merci d'utiliser les ascenseurs du site)

Le film de cette installation est disponible en cliquant sur le bouton lecture au centre de l'image ci-dessous.

(Si vous ne pouvez voir ce film, demandez à votre responsable réseau s'il n'a pas bloqué le visionnage des films sur votre PC)

This text will be replaced

 

 

Que ce soit en bordure de quai, sur un muret, une palissade, une rambarde, il suffit de fixer des profils en aluminium, bout à bout, sur toute la longueur de la zone à protéger, en les vissant, comme ici, sur le mur.

 

Ensuite, l'extrémité de bâches est placée devant le profil et des plaques de maintien blanches souples (PVC) sont mises en place au-dessus, bloquant la bâche dans le profil en aluminium.

 

 

 

 

 

 

 

Les profils en aluminium peuvent être fixés verticalement, comme sur les 3 photos ci-dessus, ou horizontalement comme sur les suivantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bâche maintenue du côté du cours d’eau par les plaques de maintien souples est placée devant la palissade ou le garde-corps. Des petits CLACPACK individuels en plastique (pièces de 8cm de haut sur 5cm de large) sont alors placés sur le retour de la bâche enjambant le parapet et, grâce à des tendeurs (sandows) munis d’embouts auto-coinceurs, sont fixés aux garde-corps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque l’eau va monter, le système, mis en place sur toute la longueur exposée aux inondations, va jouer son rôle de barrage.

L’eau va appuyer sur la bâche et la plaquer contre les palissades. Comme dans notre exemple, celles-ci ne sont pas planes, la bâche risque de se déformer et de rompre. Dans ce cas, il est donc fortement conseillé de placer des plaques de contreplaqué ou de PVC, moins lourdes, entre la bâche et le garde-corps pour éviter ce problème (nous disposons de plaques de PVC blanches de 1m sur  0.8m et de 1.2mm d’épaisseur).

D’autre part, compte-tenu de la poussée de l’eau sur un « mur » vertical, il faudra aussi prévoir des jambes de force fabriquées en fonction du type de garde-corps, qui placées à l’arrière viendront annuler les forces exercées par la masse d’eau.

A la fin de la crue, il suffit de libérer la bâche en retirant les plaques des CLACPACK ce qui est très simple que ce soit pour les profils en aluminium ou pour les petits CLACPACK en plastique.

Pour les plaques de PVC souples placées dans les profils en aluminium, à l’aide d’un « outil » constitué d’un tube aplati à une extrémité, on soulève chaque plaque en glissant le tube entre la bâche et les plaques.

Les CLACPACK en plastique, il suffit simplement de tirer vers soit les languettes des petites plaques souples prévues à cet effet.

PS : En cliquant ici, vous pourrez visionner une vidéo très intéressante concernant le retrait des plaques souples dans une application « recouvrement de bateau ».

 Retour