Retour                                     

Protection d'un bateau

(merci d'utiliser les ascenseurs du site)

Sur cette page, 2 types de recouvrement vous sont présentés :

Hivernage du voilier :

Le film de cette installation est disponible en cliquant sur le bouton lecture au centre de l'image ci-dessous.

(Si vous ne pouvez voir ce film, demandez à votre responsable réseau s'il n'a pas bloqué le visionnage des films sur votre PC)

This text will be replaced

Comme vous pouvez le voir en cliquant sur le bouton lecture du film ci-dessus, l'installation est très rapide. La bâche est disposée sur le dessus du bateau et est maintenue sur le dessous de celui-ci en veillant bien à ne laisser aucune prise au vent.

Mais voyons dans un premier temps ce que cela donne sans le Clacpack© sur les deux photos ci-dessous.

 

Sur la photo ci-dessus, ce bateau est protégé avec "les moyens du bord", deux bâches étant utilisées pour le recouvrir. Des cordes et tendeurs sont fixés dans tous les sens pour tenir tant bien que mal les bâches en place.

Comme vous pouvez le constater, les bâches sont lâches et ne sont pas plaquées contre la coque. L’orque le vent se lève et s'engouffre dessous, les bâches flottent en tout sens et viennent à se détériorer d’elles même très rapidement. Partant en lambeaux polluer la nature et les cours d’eau, elles laissent ainsi le bateau exposé aux intempéries.

Sur les photos suivantes, voici l'installation réalisée à l'aide de Clacpack©.

Sur cette autre photo, voici un voilier de 7 mètres que nous avons décidés de recouvrir à l'aide de deux packs de 8 Clacpack© et d'une seule bâche. Comme vous avez pu le voir sur le film, l'installation de la bâche est très rapide. Le retrait l'est tout autant !

En effet, à la belle saison, les Clacpack© situés à l'avant (ou à l'arrière) du voilier ainsi recouvert seront enlevés. La bâche sera alors tirée vers l'arrière (ou l'avant) pour découvrir totalement le voilier sans avoir à retirer tous les Clacpack© en place. Au retour de la mauvaise saison, il vous suffira alors de remettre en place la bâche en place en commençant par l'arrière (ou l'avant) du voilier et en tirant la bâche vers l'avant (ou à l'arrière) pour recouvrir à nouveau le voilier.

Sur les trois photos ci-dessous, l'installation terminée vous est présentée sous différents angles.

Sur les photos suivantes, il vous est possible de voir de plus près les Clacpack© servant à maintenir la bâche.

Pour finir, ces deux dernières photos vous présentes l'utilisation combinée du Clacpack© et du Sandow Sécurisé. Le tendeur passe sou la coque du bateau et est accroché à deux système Clacpack© répartie de chaque coté du bateau afin de tendre la bâche vers le bas et éviter toute prise au vent.

Il est à noté qu'une protection en néoprène (PROT 4) est également disponible pour être disposée derrière le crochet sécurisé et éviter toute rayures du au frottement sur la coque.

 

La mise en place d'un taud et la réparation d'une voie d'eau :

Sur un bateau, il peut malheureusement arriver qu'il y ait besoin de colmater une voie d'eau sur la coque. A moins d'avoir le nécessaire pour plonger sous la quille et d'avoir le matériel adéquat pour colmater la fuite, il y a de forts risques de devoir quitter le bateau et le voir sombrer.

 Sur cette maquette symbolisant un bateau ayant une avarie sous la ligne de flottaison, une bâche a été glissée sous la quille de façon à recouvrir l'arrivée d'eau et ainsi, créer une protection temporaire. Les extrémités de la bâche sont tendues hors de l'eau grâce à plusieurs systèmes Clacpack©, eux-mêmes maintenus aux rambardes du pont par le biais de cordes et/ou tendeurs. La bâche étant placé sur la fuite, l'eau ne peut plus rentrer dans la calle, permettant ainsi de retourner au port le plus proche et mettre le bateau en calle sèche.

Sur ces autres photos, une bâche est tendue au dessus du voilier. Le Clacpack© pouvant être fixé n'importe où sur la bâche sans jamais la détériorer, un système est placé au centre de celle-ci de façon à la tirer vers le haut du bateau et ainsi réaliser un taud où l'eau ne pourra pas s'accumuler.

De la même façon, il est aussi possible de remplacer la bâche par un filet. Ce filet, placé au dessus ou autour de la cabine, servira de brise vent aux plaisanciers tout en leur permettant de voir à travers. Un autre filet, au maillage plus serré ne permettant pas de voir à travers, peut le remplacer de façon à stopper non seulement le vent mais aussi le soleil jusqu'à 78%.

 Retour