Cliquez, découvrez, commandez !
Que recherchez-vous ?
» » » Recouvrement et protection de bateau

Protection d'un bateau

Sur cette page, 2 types de recouvrement vous sont présentés :

  • La mise en hivernage d'un voilier.
  • La réalisation d'un taud et le colmatage d'une voie d'eau vous sont également présentés.

Hivernage d'un voilier :

Comme vous pouvez le voir en lançant la lecture du film ci-dessus, l'installation est très rapide. La bâche est disposée sur le bateau et est maintenue en dessous de celui-ci en veillant bien à ne laisser aucune prise au vent.

Voyons dans un premier temps ce que cela donne sans le Clacpack®:

 

Sur la photo ci-dessus, ce bateau est protégé avec "les moyens du bord", deux bâches étant utilisées pour le recouvrir. Des cordes et tendeurs sont fixés dans tous les sens pour tenir tant bien que mal les bâches en place.

 

 

Comme les bâches sont lâches et ne sont pas plaquées contre la coque lorsque le vent se lève et s'engouffre dessous, les bâches flottent en tout sens et se détériorent très rapidement. Elles laissent ainsi le bateau exposé aux intempéries et partent en lambeaux polluer la nature et les cours d’eau.

Sur les photos suivantes, voici l'installation réalisée à l'aide de Clacpack® :

 

 

Sur cette autre photo, voici un voilier de 7 mètres que nous avons décidé de recouvrir à l'aide d'un pack de 20 Clacpack® et d'une seule bâche.

Comme vous pouvez le voir sur le film ci-dessus, l'installation de la bâche est très rapide....et le retrait l'est tout autant !

A la belle saison, il conviendra d'enlever les Clacpack® situés à l'avant (ou à l'arrière) du voilier et de tirer la bâche vers l'arrière (ou l'avant), comme une housse, pour découvrir totalement le voilier sans avoir à retirer tous les Clacpack® en place. Au retour de la mauvaise saison, il vous suffira alors de remettre la bâche en place en commençant par l'arrière (ou l'avant) du voilier et en tirant la bâche vers l'avant (ou à l'arrière) pour recouvrir à nouveau le voilier.

Sur les trois photos ci-dessous, l'installation terminée vous est présentée sous différents angles :

>

Sur les photos suivantes, il vous est possible de voir de plus près les Clacpack® servant à maintenir la bâche :

 

Enfin, les deux photos ci-dessous vous présentent l'utilisation combinée du Clacpack® et du Sandow Sécurisé. Le tendeur passe sous la coque du bateau et est accroché à deux systèmes Clacpack® situés de chaque côté du bateau afin de tendre la bâche vers le bas et éviter toute prise au vent.

Il est à noter qu'une protection en néoprène (PROT 4) est également disponible pour être disposée derrière le crochet sécurisé et éviter toute rayure due au frottement sur la coque.

 

La mise en place d'un taud et la réparation d'une voie d'eau :

Sur les deux photos ci-dessous, une bâche est tendue au dessus du voilier. Comme le Clacpack® peut être fixé à n'importe quel endroit de la bâche, sans la détériorer, il suffit de placer un système au centre de celle-ci pour la tirer vers le haut du bateau et réaliser un taud où l'eau ne pourra pas s'accumuler.

 

 

A la place d'une bâche, il est bien sûr possible de tendre un filet. Placé autour de la plage, un maillage pas trop serré, vous protègera du vent sans vous cacher a vue. Au contraire, un filet au maillage plus serré vous protègera des regards indiscrets tout en vous abritant du vent.

Le Clacpack® peut aussi vous aider en cas d'avarie:

Sur un bateau, il peut malheureusement arriver qu'il y ait une voie d'eau sur la coque. A moins d'avoir le nécessaire pour plonger sous la quille et d'avoir le matériel adéquat pour colmater la fuite, il y a de forts risques de devoir quitter le bateau et de le voir sombrer.

 

 

Sur cette maquette symbolisant un bateau victime d'une avarie sou la ligne de flottaison, une bâche a été glissée sous la quille de façon à recouvrir l'arrivée d'eau et ainsi de créer une protection temporaire. Les extrémités de la bâche sont tendues hors de l'eau grâce à plusieurs Clacpack® accrochés aux rembardes du pont par des cordes ou/et tendeurs. La bâche ainsi placée devant le trou, l'eau ne peut plus pénétrer dans le bateau lui permettant alors de regagner le port le plus proche pour être mis en cale sèche et attendre d'être réparé.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris